Le meilleur restaurant du monde 2014


Google+ buttonFacebook buttonTwitter button

Le meilleur restaurant du monde 2014 By Zaldiaran.jpg: Irekia derivative work: Ecemaml (This file was derived from:  Zaldiaran.jpg) [CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons
Chaque année la revue « restaurant » organise un classement composé par un jury de 900 professionnels (chef, critique gastronomique…) qui établi une liste des 50 meilleurs restaurants du monde, et vous l'avez compris, cette année c'est la table danoise du « NOMA » du chef René Redzepi qui a été désigné comme la meilleure du monde. Titre qu'elle avait cédé en 2013 au restaurant espagnol "El Celler de Can Roca".

Aucun restaurant français dans le top 10 cette année, mais voici la liste de ceux présent dans le top 50 :
"Mirazur" à Menton est le premier et obtient une très belle 11e place, "L'Arpège" d'Alain Passard à Paris reste dans la première moitié du classement avec sa 25e position suivi de près par "Le Chateaubriand" 27e, "L'Atelier Saint-Germain" de Joël Robuchon 31e et "L'Astrance" du chef Pascal Barbot est quant à lui 38e.

Ce classement doit évidemment être pris avec toute les réserves habituelles, outre son côté parfaitement subjectif il est à noter que depuis sa création en 2002 seuls 5 restaurants différents se sont partagés le titre...
Vous pouvez visiter le site minimaliste du restaurant Noma qui mise visiblement plus sur la qualité de sa table que celle de sa communication Internet… Noma.


Vos commentaires

Répondre Chrysostome  03/05/2014

Voilà pourquoi, entre autres je n'irai pas à Noma!
Wikipédia:
"Entre le 12 et le 16 février 2013, une soixantaine de clients du Noma ont été victimes d'une intoxication alimentaire, se caractérisant par des vomissements et des diarrhées, symptomes manifestes de gastro-entérite. La contamination proviendrait des manipulations effectuées par un des employés, malade. Les autorités sanitaires danoises ont critiqué l'établissement pour ne pas l'avoir prévenu suffisamment tôt. En lice pour une troisième étoile au Guide Michelin, cette intoxication ne devrait être d'aucune incidence sur sa future notation, si l'on en croit une porte-parole du guide au Danemark.

Le journaliste et critique gastronomique français Périco Légasse avance que « ces accidents de santé ont pour seule et unique cause l'utilisation d'additifs et d'adjuvants nocifs dans leurs mixtures. ».

Laissez un commentaire