Quelques jours en Bourgogne


Google+ buttonFacebook buttonTwitter button

Quelques jours en Bourgogne Asfaux Patrick ©  A.F.Touch-cuisine
Comme d'habitude en ce mois d'Août calamiteux départ de Paris sous la pluie, direction Val de Mercy. je connais bien cette région car la maison de campagne de mon frère se trouve a Irancy charmant village viticole ou naquit Soufflot.
A Val de Mercy officie dans sa charmante auberge jacques Delfontaine qui après avoir été au service d'une des plus grandes familles françaises est maintenant avec sa petite femme «Dans ses murs». Visiblement ils semblaient contents de nous voir, un petit verre de Chablis sur le bar avec un petit croustillant de langoustines puis à table pour un repas que je lui avais demandé léger puisque nous continuions la route.
Une petite salade mélangée servie avec un biscuit de langoustines puis un joli pavé de boeuf servi avec quelques girolles et gratin dauphinois. Ma femme un nouveau dessert concocté par le maître de maison le MARZINKA à base de disques de meringue sorbets et fruits frais (nous mettrons sa recette en ligne) un bon café les bises de départ en remerciant le maître de céans.

Direction Ladoix-Serrigny pour y retrouver un de mes amis viticulteurs que je n'avais pas vu depuis longtemps : Claude Chevalier.
Il nous attendait en pleine forme et pendant plus d'une heure il nous expliqua les bienfaits des nouvelles réflexions des jeunes viticulteurs au sujet de la manière de traiter la vigne (vendanges vertes pour retirer le surplus de raisin sur le cep) et des tris beaucoup plus sélectifs qu'avant bref un grand pas vers la qualité.
Avec quelques autres amateurs vint la dégustation par elle-même du produit de ses vignes : Ladoix puis Aloxe-corton puis Corton et enfin le sublime Corton-Charlemagne un des plus grands vins blancs de France en nous expliquant bien les nouvelles tendances pour la culture bio-dynamique supprimant presque tous les traitements chimiques pour les remplacer par des engrais naturels.

Nous avions réservé a l'hôtel de l'autre côté de la nationale (car dans les régions viticoles pas question de reprendre la voiture).
Direction maintenant à 150 mètres de la cave de l'ami Chevalier vers un restaurant que nous avions connu sous le nom "Des Coquines" et qui s'appelle maintenant La Buissonniére. Qu'elle ne fut pas notre surprise d'apprendre que c'était une des filles de l'ami Chevalier Charlotte qui, avec son mari, avait repris le restaurant. Elle nous expliqua qu'a la suite d'un stage culinaire elle avait eu la révélation de ce qu'elle avait envie de faire de sa vie, et comme elle a eu raison. Cette autodidacte nous prépara un repas digne d'un étoilé Michelin !
En amuses-bouche : une jolie crème de chorizo excitée par un peu de menthe fraîche ciselée.
En entrée : des jambonnettes de cuisses de grenouilles crème d'ail doux. En plat un méli-mélo de st-Jacques et ris de veau poêlés et une brochette de canette panée au pain d'épices servie avec un rizotto aux cèpes pour mon épouse.
Un charmant dessert à base de glace lime servie avec des demies prunes rôties et miellées.
Bref vous l'avez déjà compris un repas éclaboussé par le talent de cette jeune cuisinière et comme la carte des vins est passée par les mains paternelles... Ajoutez à cela une jolie vaisselle complétée par un endroit charmeur avec des prix hors de la folie environnante c'est vraiment l'étape idéale.
Asfaux Patrick ©  A.F.Touch-cuisine
Après une bonne nuit départ encore sous une pluie fine vers les plus beaux climats de la Bourgogne :Corton, Aloxe corton, Chambolle-Musigny, Gevrey-Chambertin, Clos Vougeot on remarque que partout ou nous passons la région a gardé son caractère rural malgré tous ces clos de légende connus dans le monde entier, lorsqu'un visiteur étranger arrive devant la propriété du Domaine de la Romanée-Conti il doit se frotter les yeux devant l'absence totale d'une quelconque publicité pour ces vins qui sont les meilleurs du monde. Visite des grands vins blancs : Meursault, Corton-charlemagne etc. Bref que des grandes appellations. Quelques photos puis départ vers Dijon pour y déjeuner dans le second restaurant de jp Billoux le cuisinier étoilé (restaurant Le Pré aux Clercs) son nom Le Bistrot des Halles, un joli emplacement prés des halles construites par Gustave Eiffel.
Le restaurant était noir de monde nous y avons mangé un menu disons « moyen » le Pâté en croûte et le Jambon persillé, pourtant des spécialités locales, n'étaient pas des plus réussis la pintade rôtie a la broche servie après était de meilleure facture et nous finîmes par une petite Faisselle a la crème malgré tout nous adressons nos félicitations a la jeune serveuse qui bien que débordée est toujours restée souriante et avenante avec les clients. Une dernière observation pourtant pourquoi dans un menu du jour régional comprenant en plats :Boeuf Bourguignon et pintade a la broche et en desserts : Fromage blanc et clafoutis aux fruits frais pourquoi donc retrouvait-on des entrées curieuses comme une salade de pâtes aux fruits de mer et une autre entrée a base de poissons, alors que nous étions en plein centre de la Bourgogne ?

Départ maintenant vers Autun, il pleut toujours mais nous y allons pour y visiter cette jolie ville méconnue, emplie de galeries et ou toutes ses rues semblent tournées vers l'Art avec un grand A. Lorsqu'on rentre dans cette magnifique cathédrale, malgré les bâches tendues a l'intérieur pour éviter les chutes de pierres, on ne peux que rester ébloui devant les vitraux magnifiques et les dimensions phénoménales de cette église .
En plus pour nous ce jour-là fut un jour de chance car un Quatuor anglais répétait un opéra de Mozart qu'il allait interpréter le soir même. On était comme subjugués par l'extraordinaire caisse de résonance de cet endroit qui semblait comme «habité».

Il était temps de chercher notre halte nous trouvâmes Au Creusot un hôtel « La petite Verrerie » 3 étoiles pourtant avec une chambre très moyenne et le repas de même. Bref à oublier.

Départ pour des étapes dites «Clunisiennes» tant ce pays semble «entouré» par un aura de chrétienté direction donc Paray-le-Monial site ecclésiastique s'il en est. A notre arrivée un monde fou, impossible de nous garer, on nous expliqua que c'était un grand rassemblement annuel et que des milliers de pèlerins avaient envahi la ville depuis 3jours.
Nous allâmes quand même visiter la magnifique basilique et quelques jolies chapelles disséminées autour.
Puisque un hôtelier restaurateur inscrit sur notre site était dans cette ville nous décidâmes d'aller lui faire un petit bonjour... Nous fûmes reçus comme des chiens dans un jeu de quilles par une personne acariâtre, alors que nous demandions a voir le chef, afin de le saluer on nous répondit qu'il n'avait pas le temps de s'occuper des «choses d'Internet » (il n'était pourtant que 10h15) qu'il avait beaucoup de travail et on nous éjecta sans coup férir, comme quoi les étrangers ont souvent raison de trouver que l'accueil n'est pas le fort de notre tourisme national...
Il pleut toujours... départ pour visiter Charolles la capitale de cette race de boeuf connu dans le monde entier quelques photos et là, .saisissant ! A quelques kms comme des séquences de cinéma, le passage des paysages d'élevages à ceux des vignobles de la côte Chalonnaise.
Asfaux Patrick © A.F.Touch-cuisine
Il était alors temps de chercher un petit restaurant pour notre déjeuner. Arrivés à Mercurey , et la sur une jolie colline une petite auberge du nom bien porté "Restaurant Le Charme" qui semblait bien sympathique. Dés notre entrée on s'aperçut que la maison était bien tenue, propre avec une vue magnifique sur la vallée.
C'est alors que cette petite étape sans prétention se transforma en une sorte de petit miracle gastronomique, des amuses-bouches aux plats tout étant fait dans un esprit ou l'on respirait les étoiles du Michelin.
Grosse tomate farcie de duxelles de champignons et d'escargots
Mignon de lapereau et anneaux frits d'encornets servis avec une petite ratatouille puis en dessert une crème brûlée au citron servie avec une glace a la lavande un financier tiède et un lait battu a la vanille. Bref, nous avons fait la le repas de la semaine et a un prix défiant toute concurrence !
Ce jeune couple mérite le détour car faire a 2 tout ce travail est formidable, d'ailleurs le cuisinier reste toujours en contact avec un de ses anciens patrons Jacques Lameloise 3 étoiles Michelin installé a Chagny preuve de la qualité du travail servi.
Un petit coup de téléphone pour annoncer notre venue a la famille Bize à Savigny les Beaune et nous voici arrivés comme toujours sous la pluie chez ce vieux camarade que je n'avais pas vu depuis plus de 20 ans.
Mais comme par magie même après tant d'années 5 minutes après notre arrivée nous nous remémorions des souvenirs comme si cela c'était passé hier c'est aussi cela l'amitié.
Entre temps il s'était marié avec une jolie banquière japonaise qui lui à fait 2 beaux enfants et tout ce monde vivait dans cette grande maison décorée avec soin et de manière « nippobourguignonne » de grands volumes, des lignes épurées, bref un endroit ou il fait bon vivre.

En route pour une magnifique dégustation. Il faut dire que la maison Bize est « La référence » dans les Savigny les Beaune 1er cru qui sont dégustés aux 4 coins de la planète.
Mais la famille est aussi propriétaire d'ouvrées* en Aloxe-Corton en Corton-Charlemagne et que dire du Latriciéres Chambertin.
Un petit repas simple dans l'auberge du coin, puis une bonne nuit chez eux dans une bien jolie chambre.
Le petit déjeuner et les adieux car il était temps, et toujours sous la pluie, de retrouver Paris...

* ouvrée : selon la légende surface de terrain correspondante au travail d'un homme dans la vigne pendant une journée.
Mes adresses bourguignonnes préférées , vous pouvez y aller en vous en vous recommandant de votre serviteur je pense vous y serez très bien accueillis

Les restaurants

Restaurant Le Charme
Chez Corinne et Fabien Benoit
Route d'Autun
71640 Mercurey
tel 03 85 45 28 49


Mr et mad Delfontaine
Auberge du Château
3,rue du Pont
89580 Val-de-Mercy
tel 03 86 41 60 00

La Buissonniére
Chez Charlotte et Sébastien
2, impasse Villot
cedex 21
21550 Ladoix-Serrigny
tel 03 8026 43 58

2 Très grands maintenant ,au firmament des étoilés Bourguignons
Pour des liens qui nous unissent depuis notre jeunesse a l'école Jean Ferrandi
chez Nicole et Jacques Lameloise
Restaurant Lameloise
36 Place d'Armes
Chagny en Bourgogne
03 85 87 65 65

Pour des liens tissés depuis longtemps entre nos deux familles
Françoise et Marc Meneau
L'Espérance
St-Père-en-Vezelay
03 86 33 39 10

Quelques adresses maintenant d'amis viticulteurs

Claude Chevalier pour ses Ladoix Aloxe-corton Corton et L'unique Corton-Charlemagne
Domaine chevalier
Ladoix-Serrigny(Le Buisson)
Tel :03 80 26 46 30

Mr et Mad Patrick Bize
Pour ses exceptionnels Savigny 1er Cru
Son Aloxe-Corton Le Suchot
Et que dire de son Corton-Charlemagne et de l'unique Latriciéres-Chambertin
12 Rue Chanoine Donin
21420 Savigny-Les-Beaune
tel 03 80 21 50 57

Pour les vins de la commune d'Irancy
Ne manquez pas d'allez voir l'ami René Chariat pour ses Irancy certainement un des meilleurs viticulteurs de la place

Ceux de Benoit Cantin sont aussi excellents
Tel :03 86 42 21 96
Ainsi que ceux de l'ami Melou qui possède encore un petite parcelle rare un Cote de Palotte
Pour les Chablis et aussi des vins régionaux allez découvrir les vins du Domaine Verret a St Bris le Vigneux
Tel : 03 86 53 31 81


Vos commentaires

Répondre agnes  18/10/2007

Incontournable ce restaurant qui porte bien son nom "Le Charme" un endroit chaleureux, des hôtes qui le sont autant, quant à la cuisine, tout le charme de la Bourgogne dans votre assiette... vraiment félicitation au chef et à sa charmante épouse Corinne

Répondre Louis RUIZ  17/10/2007

En septembre,j'ai vendangé en Bourgogne, sur l'appellation " Hautes cotes de nuits" dans le but de la découverte du terroir et dela cuisine traditionnelle.. j'ai fait connaissance avec des personnes trés accueillantes et sympatyques.
région à conseiller et surtout la route des grands crus.

Répondre JAM  11/10/2007

Belle visite en Bourgogne. Nous avons, à plusieurs reprises, grandement apprécié la créativité, la qualité et l'accueil du restaurant "le Charme". Nous sommes ravis qu'un grand gourmet ait pris autant de plaisir que nous à la table de Corinne et Fabien.

Répondre Charlaine  02/10/2007

Rien à dire tout est dit, on pourrait lire comme ça pendant des heures. Merci Que de bonnes adresses, cela donne l'eau à la bouche.
Et bravo pour la franchise.

Répondre Dubarry  01/10/2007

c'est plus qu'alléchant : c'est littéralement "bavant"

Répondre finke  27/09/2007

parfait ! on ferait le même périple de tout coeur: que de bonnes choses !!!! l'ALOXE CORTON, je connais, sublime,mon vin préféré : son palais et ...des souvenirs.... j'ai bien noté toutes les adresses !

Répondre cuvillier  24/09/2007

il ne manque à ce bel article que le restaurant "le pot d'étain" à l'Isle sur Serein pour la table et pour la plus belle carte des vins de Bourgogne !!!

Répondre Dorina  24/09/2007

Merci pour votre article. Il est très intéressant. J'ai note toutes les adresses et j'espère que je serai la une fois.

Répondre Jean-Paul  24/09/2007

Bravo pour le récit. En tant que maconnais, amoureux de ma Bourgogne, j'ai parfaitement retrouvé ma région à travers vos propos.

Répondre Vieille-Girardet Isabella  24/09/2007

Un très grand merci pour toutes ses adresses plus "alléchantes" les unes que les autres. Je connais bien la région, par contre, merci de nous titiller les papilles gustatives avec de bons petits plats et de bons crus. Je suis une "fan" des vins de Bourgogne. Parcours à conserver précieusement. Merci bien sincèrement.

Répondre Sluga  24/09/2007

Beau périple,belle amitié,bonnes adresses,et pour finir,belle franchise!

José

Répondre Ninette  24/09/2007

Je ne connais pas la Bourgogne malgré qu'on m'en ait dit grand bien ! J'aurai aimé vous accompagner dans ce circuit fort bien raconté tant vous nous avez mis l'eau à la bouche lors de ces agapes...
Cordialement

Répondre patrick  24/09/2007

Après lecture de cet article avec son lot de grands noms vinicole,je me dis que j'aurai du partir en vacances avec beau papa.Merci quand même pour la narration de ce "délicieux" périple.patrick "le gendre"

Répondre casteels  24/09/2007

tres joli paysage et bonne cuisine ca donne envie de manger felicitations a vous

Laissez un commentaire