Homard au Kari

Homard au Kari
Google+ buttonFacebook buttonTwitter button
3.5/5 (2 votes)

Préparation :
Cuisson :
Total :

Une recette de mamie hélène de port-louis. Ce homard à la Lorientaise était confectionnée par la grand-mère d'un de nos visiteurs qui a eu l'amabilité et l'excellente idée de nous la faire parvenir. comme elle était notée par bribes sur son cahier de recettes (il y a plus de 50 ans) je l'ai un peu remise en forme afin que vous puissiez ressusciter toutes et tous cette jolie recette.

homard au kari pour 4 personnes :

  1. 1 beau homard vivant d'environ 1,2kg
  2. 2 carottes
  3. 2 oignons
  4. 2 cuiller a soupe de farine
  5. 3 verres de vin blanc sec
  6. 2 cuiller a soupe de concentré de tomates
  7. une feuille de laurier, du thym et du persil plat
  8. 2 cuiller a soupe de kari(Curry)
  9. 10cl de cognac
  10. une noix de beurre
  11. 3 cuillers a soupe d'huile d'olives

Progression

1- Tenez fermement le homard, coupez d'abord les pinces au niveau de la carapace puis donnez un coup ferme pour les casser à l'aide du plat du couteau. découpez ensuite la queue en 6 tronçons au niveau des anneaux et enfin fendre le coffre en 2 dans le sens de la longueur et retirez la poche de sable située au niveau de la tête.

2- Faire revenir à l'huile et au beurre les morceaux de homard, lorsqu'ils seront bien rôtis de part et d'autre, flambez-les au cognac (10cl), puis laissez-les en attente sur le côté.

3- Préparez la « sauce »:
Dans un faitout faites revenir à l'huile 2 carottes et 2 oignons coupés en rondelles puis lorsqu'ils seront colorés ajoutez 2 cuillers de farine laissez un peu cuire puis délayez avec 3 verres de vin blanc sec, ajoutez alors 2 cuillers de concentré de tomates du sel du poivre du thym du laurier des feuilles de persil, 2 cuillers de kari et ajoutez 60 cl d'eau.

4- Laissez cuire 1/2 heure puis passez l'ensemble au moulin a légumes.

5- Alors remettez votre sauce à bouillir et ajoutez le homard sauté avec son jus pendant 15 minutes.
Avant de servir rectifiez l'assaisonnement (sel poivre cognac et kari) .

Servez par exemple avec un bon riz. voila, maintenant cette recette est entre vos mains à vous de la faire vivre au gré du vent en ayant une petite pensée pour mamie Hélène de lorient.

Reproductions strictement interdites sans autorisations © 2005-2018 A.F.Touch
credits photo : © Couet Ivan - A.F.Touch

Accord mets vin
Que boire avec un(e) Homard au Kari :

Voici une liste non exhaustive de vins que nous vous conseillons pour accompagner cette recette :

                 

 

Asfaux
Le complément du chef patrick

le mot"kari"vient de la langue tamoul qui désigne la préparations des épices pour assaisonner des aliments. plus tard le mot curry arriva dans les recettes cet anglicisme venant de la colonie des anglaise de l'inde.


Les derniers commentaires sur la recette Homard au Kari

Répondre
LaReynière (invité)  2013-11-23

La véritable recette doit se faire avec du "kari gosse" dont le goût est aussi éloigné du curry employé ici que du raz-el-hanout ...
Un peu approximatif tout ça.

Répondre
Jp (invité)  2011-05-26

Bonne recette, perso, j'ai mis une demi cuillère à café de kari (~5gr) ça chauffait déjà les oreilles, alors 2 càs !! prévoir un seau d'eau sur la table, ça risque d'exploser. :-)

Répondre nicolas   2009-02-03

au sujet du kari.... " le kari gosse" produit typiquement morbihannais creation d un pharmacien d'auray (56) exclusivement en vente en pharmacie (local)... ne pas confondre avec le curry indien .Nicolas de Lorient (56)

Répondre Adamantane  2009-01-27

@ chef Patrick cher correspondant, pour répondre à votre aimable question, je suis né natif de Versailles. Ni port de pêche ni haut-lieu gastronomique. En fait, c'est sous les falaises du pays de Caux, vers mes douze ans, que j'ai appris à piéger proprement le homardeau. Mes expérimentations culinaires personnelles ont commencé dans les années 65. Ayant séjourné au Québec, j'ai appris les différences entre les deux espèces. Mon propos n'est que de témoigner de mon ressenti. Et de m'ouvrir autant que faire se peut à celui des autres. Il est vrai que, tous comptes faits, je triche un peu en reportant sur le court-bouillon le soin, via sa composition, de chatouiller les flaveurs naturelles de la chair des crustacés. Après expérimentations, j'ai en effet fait mon coming out : "je préfère les crustacés pochés aux crustacés grillés". Voir à ce sujet : http://www.adamantane.net/ecriture_grise/varia_1/homards_en_conclave où j'ai esquissé mes réflexions à ce sujet. Ma préconisation quant à la masse (500 à 700 g)fait de moi un accro des Demoiselles de Cherbourg... Bien cordialement.

auteur
Répondre Ivan  2009-01-26

oui andré, un homard se découpe vivant, un crabe se plonge dans l'eau bouillante etc... Maintenant si vous le souhaitez vous pouvez laissez votre homard quelques dizaines de minutes au congélateur pour l'engourdir.



Laissez un commentaire