Le renouveau de la cuisine française à New York City


Facebook buttonTwitter button

Le renouveau de la cuisine française à New York City © Gary - Fotolia.com
Il semble de bon ton de nos jours d'annoncer la décadence voire la mort programmée de la cuisine française, tant en France que dans le monde.

A New York City, l'une des villes les plus cosmopolites de monde, la cuisine française, qui effectivement avait reculé il y a une dizaine d'années, avec la fermeture de restaurants gastronomiques tels que La Caravelle, Lutèce ou La Côte Basque , retrouve du souffle avec, ces derniers mois, l'ouverture d'établissements de divers niveaux mais principalement de type et de look que les Américains identifient aux bistrots (l'image de Paris véhiculée par le film ancien « Un Américain à Paris » avec Gene Kelly est tenace), principalement dans les quartiers les plus porteurs de la ville que sont Manhattan et Brooklyn.
Le bistrot est symbole de cuisine authentique et de qualité, et correspond à ce que recherche le consommateur après la dernière crise financière.

Pour ces consommateurs, le bistrot est plus un style qu'une cuisine standardisée : elle déborde de celle du bistrot parisien (Buvette, Le Comptoir ) et des célèbres brasseries parisiennes si typiques avec leur comptoir extérieur de mareyeur (Millésime) et voyage vers les « bistrots de terroir » que sont, par exemple les bouchons lyonnais (Lyon Bouchon Moderne) et les cabanons provençaux (Plein Sud, La Petite Maison).

Ce regain affecte également un créneau plus gastronomique (Silhouette).
Mais il ne faut pas s'y tromper : le consommateur-cible dans ces quartiers de la ville sont exigeants : ils veulent une cuisine authentique, sérieuse et parfaitement maîtrisée où l'on devine la patte et l'exigence de ses inspirateurs français tels Michel Guérard pour les plus gastronomiques ; en échange d'un prix qui peut être élevé, ils veulent des produits de qualité.


Vos commentaires

Répondre chef patrick  02/06/2011

bonjour
Pour compléter l'excellent article de l'ami Dubarry
Il faut aussi lorsque l'on parle des réussites françaises a New-York
citer celle du chef Lyonnais Daniel Boulud
ou devrais je dire l'empire Boulud
6 restaurants et 1 épicerie et son vaisseau amiral Le Daniel a Manhattan consacré l'année dernière des fameuses 3 étoiles Michelin c'est a dire au firmament des meilleurs restaurants du monde
et déclaré "Chef de l'Année" par une des plus prestigieuses écoles de cuisine des Etats-Unis
Le Culinary Institute of América
d'ailleurs j'ai encore près de moi le menu servi il n'y a pas si longtemps pour le mariage de Jérôme Bocuse tout un programme!!!

Laissez un commentaire