Le pain perdu de mon enfance.


Répondre

Le pain perdu de mon enfance.

Bonjour.

Je souhaitais obtenir la recette du pain perdu de mon enfance. Ma regrettée maman récupérais les restes de pain dur et nous concoctait un merveilleux dessert et, je me régalais, c'était en 1956, j'avais 10 ans.
Aujourd'hui, j'ai du mal à retrouver cette simple recette (d'apprêt mes souvenir).
Or sur votre site, il y deux recettes, qui n'ont rien à voir avec mes souvenirs.
Cette recette était une recette de pauvre, on récupérait tout ces années là! Et dans le cas de cette recette, c'était le PAIN, j'en mangeais pas tout les jours.
Voila ce que je voulais vous dire.
Cordialement.
Georges

Répondre

Gâteau de pain

Bonjour Georges,

Je me souviens d'un gâteau de pain que ma mère faisait lorsque nous étions enfants. Elle récupérait tous les morceaux de pain rassis qu'elle mettait à tremper dans du lait . Une fois le pain imbibé, les croûtons bien ramollis , elle y mélangeait de la farine, des oeufs, du sucre ,de la vanille et du beurre fondu. Elle versait le tout dans un plat à gratin et cuisait au four. (
Une fois ce gâteau refroidi elle versait sur le dessus, du chocolat noir fondu.
Mangé froid ce gâteau était un délice.
Il m'est arrivé d'essayer le faire quand les enfants étaient petits mais pas aussi bon. Je suppose qu'il faut compter sur l'expérience, les astuces de la cuisinière et que probablement nous avons tendance à idéaliser nos souvenirs d'enfance.

Peut-être est-ce gâteau que vous cherchez?

Sinon le pain perdu se fait avec des tranches de pain blanc rassis trempées dans du lait et ensuite dans des oeufs battus en omelette puis passées à la poêle et enfin servies saupoudrées de sucre en poudre et d'un peu de cannelle.
D'aucuns préfèrent utiliser de la brioche, c'est la version plus chic.

Fleur













Sourire

Répondre

Pain perdu

Merci Fleur
C'est la dernière recette qui hantait mes souvenir.
Souvez-vous, c'était l'époque de la récupération !
Cordialement.

Répondre

Reponse aux chaleureux intervenants

bonjour chers amis
je vais vous conter une histoire professionnelle qui donne bien la difficulté de faire plaisir au plus grand nombre
Dans notre restaurant nous avions mis sur la carte ce dessert en les mettant un peu "au gout du jour"donc nous trempions des larges tranches de pain dans des oeufs sucrés et vanillés et battus en omelette puis nous les faisions rotir au beurre a la poêle et nous servions avec une belle boule de glace vanille bourbon pour moi c'était "la bonne recette" que d'ailleurs nos clients aimaient beaucoup.
puis un jour nous eumes un article presque incendiaire d'un magazine gastronomique evoquant le manque de créativité d'un étoilé Michelin au sujet de l'élaboration du pain perdu
Ayant vraiment été pertubé par cet article ravageur et craignant la perte de notre crédit auprés des guides la recette se transforma donc en pain brioché comme perdu servi avec une glace au réglisse et coulis d'anis certes plus moderne mais par la suite j'ai émis toujours des doutes me demandant si le résultat était vraiment meilleur que la 1ere recette.
Maintenant l'âge venant je ne m'abaisserais peu être pas a changer une recette excellente en une plus moderne uniquement pour pouvoir se draper dans les exigences de jounaleux avides de "casser des restaurants"
voila qui va dans le sens de votre discussion
a bientôt
culinairement
Chef Patrick

Répondre

Pain perdu

Bonjour!!!

Le meilleur pain perdu qui existe, je crois que c'est celui de ma grand mère! Et je pense qu'il n'y a pas plus simple! Elle ne fait pas deux "bains" pour le pain, elle fait bouillir son lait avec une gousse de vanille fendue et grattés dedans, puis le fait refroidir tout seul dans un coin, elle casse ses oeufs dans une jatte et y rajoute le lait sans la gousse, avec un peu de rhum ou de fleur d'oranger (tout dépend de l'inspiration), elle tranche son pain rassis (attention le pain doit être rassis vraiment, ça ne donne pas pareil avec du pain trop frais, et attention aussi, il faut du bon vrai pain qui se tienne, plutôt artisanal si possible), les bouts de pain font trempette et youpla, à la poêle beurrée recto verso, puis grande assiette (et là les enfants travaillent, ils saupoudrent un peu de sucre, ou du miel de bruyère, c'est selon), et emballé c'est pesé, ça fait un super repas du soir en hiver autour de la cheminée du salon!
Quand j'étais enfant on rajoutait un oeuf de plus dans la mixture de trempage s'il en restait quand il n'y avait plus de pain, et je me faisais une espèce de crêpe farfelue avec du sucre que je façonnais à la cuillère en bois en caramélisant un peu de sucre, et on se battait pour manger ce... truc rigolos et difforme (dans lequel je mettais parfois des bouts de la gousse de vanille pour donner plus de gout).
Ma grand mère continue maintenant son pain perdu, pour ses arrières petits enfants, et c'est toujours aussi bon (comme quoi les souvenirs n'enjolivent pas forcément!)

-éva-
qui visite ce site pour la première fois aujourd'hui grâce à la recette du fond de veau (qui cuit en ce moment depuis deux heures et pour deux heures encore!)

Répondre

Réponse a éva

chére éva
Bien sur que votre recette est l'évidence même!!
elle peut encore traverser des générations et des générations de gourmandes et de gourmands la figure barbouillée de sucre glace
n'ayez crainte
notre role a nous petit site de gastronomie sur l'échelle mondiale est la transmission de savoirs et de goûts grace à ce moyen moderne qu'est internet
Continuez toutes et tous a faire revivre ces recettes dont les effluves peuvent encore traverser les océans au delà des modes
Un énorme poutou englué de grenadine
chef Patrick

Répondre

Pain perdu

Rha la grenadine, c'est bon avec le pain perdu!
Merci pour le "bienvenue"! Je garde ce petit site dans un coin à portée de main, je suis déjà en train d'y piocher et de rajouter ma "sauce" dedans!

j'y pense, pour le pain perdu, on met parfois du miel dans le lait qui chauffe avec la gousse de vanille, ça donne un petit gout sympa en plus, et ainsi plus besoin de sucre au final!

-Eva-

Répondre

Pain perdu

Bonjour à tous.
Je suis heureux de constater que 62 ans après, cette recette ne soit pas tombée dans les oubliettes de notre mémoire collective. Ma mère me disait à l'époque, qu'elle tenait cette recette de sa GRAND MERE !
Il y avait toujours çà et là du pain rassis et très dure, et que c'étais l'unique recette pour les utiliser.
Georges

Laissez un commentaire