Alain ducasse n'est plus français


Répondre

Alain ducasse n'est plus français

je viens de voir cela au JT de France 2 ce soir, Alain ducasse a demandé et obtenu ce jour la nationalité Monegasque ! Il perd donc de fait la nationalité française...
La France vient de perdre un de ses plus grand chef, heureusement pas le monde, mais vous en pensez quoi vous ?

Répondre

Entre colère et déception

21 restaurants, 14 étoiles michelin et adieux douce France...
Perso je me dit que monsieur Ducasse, même si je comprend la lourdeur du système fiscal français, fait preuve d'un minimum de gratitude et de solidarité face au pays qui l'a instruit, soigné hébergé, protégé, lui et sa famille. Bien sure il ne doit son succès qu'à lui même et à son travail et son tallent, mais il serait née brésilien ou ukrainien, serait-il là ou il est aujourd'hui ??? Permettez-moi d'en douter.
Devant cette évidence je ne peux m'empêcher de penser qu'il est bien ingrat de profiter d'un system toute sa vie et de s'en retirer lorsque l'on a réussi... enfin à mon humble avis comme on dit... Déçu

Répondre

Ducasse

21 restaurants = 21 entreprises = 1 groupe
Le groupe Ducasse est un groupe économique international que le montage juridique et financier s'apparente à beaucoup de groupes industriels, financiers ou de services ; il obéit donc aux et suit les mêmes mécaniques, logiques et tendances. Peut-on vraiment reprocher à un businessman de profiter de ce que la loi lui permet ? Le plus grave serait la délocalisation mais Ducasse crée des entreprises à l'étranger, il ne délocalise pas (quand il délocalise du personnel, ce n'est pas à ses dépens je pense). S'il faut critiquer quelque chose (à mon humble avis), c'est le système qui le permet. Ducasse n'est pas plus un saint que les autres et pourquoi voudrait-on qu'il le soit sous la seule raison qu'il offre du plaisir aux autres (ces autres sont d'ailleurs pour la plupart bénéficiaires de "montages fiscaux" avantageux. Ducasse est un groupe international depuis longtemps. La cuisine française a formé et forme encore de grands chefs étrangers qui repartent ensuite s'installer ailleurs, des chefs français qui s'installent ailleurs (Roux, Troisgros - le frère et le cousin de Michel), des chefs français formés en France (Robuchon, Bocuse) qui gagnent plus d'argent, de par leurs investissements, à l'étranger qu'en France et qui donc bénéficient largement des systèmes fiscaux étrangers et sans doute du bouclier fiscal français à mon avis beaucoup scandaleux et couteux pour les contribuables modestes français.
l'exportation du savoir faire français est plutôt, me semble-t-il une signe de bonne santé économique.
Pour revenir au cas Ducasse, une partie significative de son succès économique est sans doute due aux "efforts" consentis il y a longtemps par le "Rocher" pour l'attirer ; son rayonnement international doit beaucoup à sa vitrine monégasque alors est-il vraiment scandaleux qu'il soit reconnaissant (même si sa motivation profonde est financière) ? on peut imaginer que sa naturalisation soit la dernière étape d'un "deal" passé avec la Principauté.
Enfin, reproche-t-on à tous ces sportifs de haut niveau (joueurs de tennis, pilotes automobiles etc) de se domicilier fiscalement à Monaco ?
Pour reprendre l'exemple brésilien, personne n'est choqué en France de voir, depuis bien des années, des Brésiliens de talent (musiciens, écrivains, etc) formés au Brésil s'expatrier en France et devenir des citoyens (ou des contribuables) français et ainsi échapper en apparence seulement, au rayonnement brésilien.
A qui le tour de donner son avis ?

Répondre

Mouai...

Voila un bel exposé et je suis d'accord pour dire que le système est mal fichu et qu'il est le premier coupable. Par contre on ne peut pas exonérer ceux qui en profitent de tout reproche sous prétexte que le système le permet. Je vous laisse imaginer ce que ce genre d'argumentation impliquerait sous un système totalitaire...
Bien sûre il n'est pas plus coupable que bien d'autres, bien sur il y a une réciproque, malgré tout ce genre de décisions laissent comme un goût amer dans la bouche. "Salut les gars, merci pour tout, je quitte le navire... Fumeur"
Le système mériterait certainement d'être changé, mais pour cela il faut que des gens s'y collent, ce n'est certainement pas depuis Monaco que cela se fera...

Répondre

Monaco

Nico, vous avez raison en ce qui concerne Monaco qui est disons un "abcès de fixation" et dont le succès n'est dû (outre ses particularités géographiques et climatiques)qu'à son statut et son organisation notamment fiscale et à des "détails de l'histoire", pour reprendre l'odieuse terminologie de qui vous savez (à ce propos, il a été question, à l'issue de la 2ème guerre mondiale, de modifier le statut du Rocher suite à certaines affinités électives du Prince de l'époque).
Par contre, je ne suis pas certain que Ducasse soit un bon exemple pour illustrer le manque de reconnaissance vis à vis de ceux qui lui ont le pied à l'étrier dans le monde de la haute restauration de luxe ; je ne connais pas assez son cheminement mais j'ai dans l'idée que si reconnaissance il doit avoir pour sa carrière (outre ses talents personnels comme vous l'avez souligné), c'est vers certains Monégasques qu'elle doit se tourner

Répondre

Entrons dans le débat

Pour que ce débat soit posé il faut tout d'abord en chercher les origines donc je vous donne quelques clefs et vous pourrez ensuite polémiquer a votre aise
l'histoire de ce grand cuisinier frise le domaine de l'exeption né en 1956 aprés son apprentissage il rentre chez Mr Vergé en 1977 a 21ans puis au Moulin de Mougins 3 ans plus tard ou il est nommé chef du restaurant l'amandier(a cette époque un chef de cet age c'était déja "hors normes")en 1981 il est alors nommé chef au restaurant La Terrasse de L'Hôtel Juana a Juan les Pins puis fait exceptionnel grace a un talent déja affirmé
en 3 ans il réussi a ce que l'établissement obtienne 2 étoiles au Guide Michelin enfin devant tant de talent il est engagé en 1987 c'est a dire a 31ans non seulement comme chef du fameux Louis XV de l'Hôtel de Paris mais aussi comme directeur de la restauration et c'est l'apothéose les 3étoiles obtenues en 1990 le révéle a tous comme un des cuisiniers les plus brillants de sa génération.
Bref, et c'est mon opinion personnelle c'est grace a l'osmose entre un grand mentor aujourd'hui souverain du Rocher et un cuisinier hors pair
que par exemple des chefs par dizaines ont été formés dans les cuisines du Louis XV et que sans doute peut-être sans cet appui alain Ducasse serait resté un trés bon professionnel mais en aucun cas ce chef d'entreprise représentant la cuisine Française qu'il est devenu maintenant
Bien sur le plan fiscal sa société profite des avantages dus aux statuts propres a la principauté mais il me semble que vous avez oublié peut-être un détail c'est le fait que depuis ses débuts il a toujours été trés prés de Monaco et que depuis la moitié de sa vie d'homme et de cuisinier c'est certainement l'endroit ou il est le plus resté
Et quand on pense a un célébre coureur automobile représentant un pays tout entier ou le plus grand tennisman de tous les temps qui eux ne sont venus a Monaco que pour des raisons fiscales on mesure bien la différence entre le parcours de l'homme Ducasse et ses occasionnels de passage.
a bientôt
Chef Patrick

Laissez un commentaire