Cauchemar en Cuisine, à la française


Facebook buttonTwitter button

Cauchemar en Cuisine, à la française
Philippe Etchebest, Meilleur Ouvrier de France et chef de cuisine doublement étoilé à Saint Emilion (l'Hostellerie de Plaisance), succède au médiatique et spectaculaire Gordon Ramsay pour une version française et adaptée de « Ramsay's Kitchen Nightmares » (Cauchemars en Cuisine de Ramsay).

Gordon Ramsay, chef triplement étoilé, a assuré le succès de l'émission d'origine en langue anglaise, produite en Grande Bretagne depuis 2004 puis aux USA, notamment par son style et son verbe très « natures » et directs. L'émission a ensuite été diffusée dans d'autres pays d'Europe, en versions doublées ou sous-titrées selon les pays.
Ce succès et l'expérience acquise par M6 en matière d'émissions de « cuisine réalité » ont décidé la chaine d'acheter les droits de l'émission pour en produire une adaptation française.

Plus d'une vingtaine de chefs ont passé les castings. La collaboration déjà établie entre M6 et Philippe Etchebest dans l'émission « Top Chef » et la personnalité de ce grand chef ont sans doute stimulé M6 à lui proposer le casting.
Philippe Etchebest a d'abord été très réservé. Il a déclaré : « Sur le coup, j'ai refusé. Je ne connaissais pas Gordon Ramsay et je n'avais vu que des extraits de la série dans laquelle il criait sur les gens. Ça ne me correspondait pas. Je ne veux pas jouer un rôle. Je veux rester moi-même en tant qu'homme et en tant que chef. Par acquit de conscience, j'ai décidé de regarder une émission en entier et je me suis aperçu que tout en étant assez rude, il apportait une vraie aide. C'était constructif. J'ai passé le casting avec ma personnalité. Et ça a marché ».
Philippe Etchebest a en commun avec Gordon Ramsay, outre son professionnalisme en cuisine à très haut niveau, sa capacité d'analyse et sa franchise : « Je n'hésite pas non plus à dire les choses. Je ne suis pas tendre. J'appuie où ça fait mal pour les aider à prendre conscience des problèmes et les faire réagir », mais il estime se démarquer de Gordon Ramsay en ce sens qu'il est « plus pédagogue » et qu'il « travaille plus sur l'humain ».

Deux émissions sont déjà tournées et deux autres en préparation. La bande annonce montrera Philippe Etchebest disant « Vous êtes restaurateur, vous avez des difficultés, appelez-moi ! ».
Chaque émission, dont la première devrait être diffusée à un horaire grand public dans quelques semaines, devrait durer 1h10.
Le principe de l'émission d'origine est conservé : le chef y délivre ses conseils avisés à des confrères en difficulté.
Le travail en amont à l'émission est le suivant :

• Les équipes de M6 entrent en contact avec les restaurateurs qui rencontrent des difficultés financières aigües. Elles étudient la situation de chaque restaurant concerné pour juger (un peu comme un administrateur judiciaire, mais en amont) si l'entreprise est viable et sous quelles conditions.
• Si le résultat de l'étude est favorable, Philippe Etchebest se déplace ensuite pour rencontrer les dirigeants et découvrir les restaurants, les lieux, les prestations et comprendre pourquoi le restaurant ne tourne pas bien. Ce premier contact est naturellement un peu difficile. « Il faut détruire pour reconstruire. Oui, c'est psychologiquement violent, car je dis les choses » reconnait t'il qui ajoute « Il suffit souvent de regarder pour voir où se situe le problème.
Oui, parfois, ça me mettait en colère. Je suis un formateur et je ne les ménage pas dans le travail. Même en dehors du tournage, car je continue après. Et quand ça filme, je n'y fais pas attention. On est en free style !» : Philippe Etchebest retrouve le langage et la méthode des coachs des équipes sportives (il a été un excellent joueur de rugby au sein de l'équipe de Bègles/Bordeaux).
• Après l'examen et le diagnostic, vient la phase des soins qui doivent être complets et adaptés au mal (conseil en management, en décoration, en style, en cuisine, en qualité de service …) : « Je propose des choses à leur portée et pour améliorer leur façon de travailler, créer un esprit d'équipe. Ils doivent être cohérents dans le choix de leurs produits et de leur offre. L'idée, c'est aussi de leur trouver une identité. Les clients viennent chez quelqu'un ». Les soins apportés au premier restaurant ont conduit à la guérison, ce que nous découvrirons prochainement sur nos écrans.

L'une des clés du succès de cette démarche est que notre chef prodigue des conseils qui vont au-delà des affaires strictes du restaurant : « Il y a aussi la dimension familiale. Parfois, on est dans une telle situation que l'on n'ose pas fermer, mais il faut savoir couper un peu et s'occuper de sa famille. Comme aller chercher son enfant à la sortie de l'école. Il faut le faire. Je le fais. Je crois que ceux qui m'ont écouté, ne l'ont pas regretté ».

Une autre clé fondamentale est le suivi par une équipe d'experts, la cellule de création d'entreprises de Métro, pendant un an après l'émission et les soins, des restaurants qui ont accepté de participer à cette émission. De plus, Philippe Etchebest reste en contact avec eux pendant cette période.

Philippe Etchebest est également soumis à rude épreuve dans cette aventure : « J'ai mes contraintes de travail. Je fais 6 services par semaine le soir et c'est ma priorité. La production prend en compte mon planning, donc tout se passe bien ».
Il ne prendra pas la grosse tête après cette médiatisation : « ça ne changera pas ma vie. Je n'ai pas non plus la culture internet. Je ne lis pas les blogs. Je suis suffisamment bien dans ma tête et dans mes pompes et je continuerai à tenir ma ligne de conduite. Tout ce que je peux dire, c'est qu'après avoir fait ces deux émissions, j'ai envie que ça marche. On a vécu une aventure humaine extraordinaire. ».


Wait and see …


Vos commentaires

Répondre Voisin  08/06/2011

08 06 2011, vu la première émission et depuis, ...plus rien, retour à Gordon Ramsay en redif abusive. on attend Le retour du chef Etchebeste

Répondre nathalie32  21/04/2011

J'ai regardé l'émission, et je l'ai trouvé excellent. Et la marche était haute! je suis morphopsychologue et là, il avait en face de lui qui est un instinctif terrien puissant, deux (3 même avec la serveuse!) des personnalités d'hypersensibles donc plutôt difficile à gérer (je parle du restaurant dans le midi de la france, à Fonvielle je crois.) Bravo chef: et la semaine prochaine, je teste sur ma table d'hôtes du Domaine Arros, les moules gratinées à la duxelle de champignons de Paris...

Laissez un commentaire