Michelin 2011


Facebook buttonTwitter button

Michelin 2011
Pas de nouveau 3 étoiles au Guide Michelin 2011 pour la France (la première fois depuis 19 ans) et même pire puisque le nombre de trois étoiles est revu à la baisse avec l'Aubergade de Michel Trama à Puymirol qui est rétrogradée à deux.
Seuls 5 restaurants ont accédé aux deux étoiles, dont trois restaurants ouverts en 2010 mais par des chefs bien habitués aux étoiles : Bruno Oger, Jean-François Piège et Joël Robuchon.
46 restaurants ont gagné leur première étoile dans le guide 2011, qui en compte maintenant 470.
La seule véritable surprise est Shinichi Sato (Le Passage 53 à Paris) qui obtint l'année dernière sa première étoile quelques mois après l'ouverture et décroche la seconde dans la foulée. Il faut dire qu'il a été à rude et bonne école avec notamment un long passage chez Pierre Gagnaire.


Shinichi Sato

Ce phénomène, couplé à, pour la première fois au fait que l'on trouve plus de « Bib Gourmands » (601) que de tables étoilées (571), consacre la tendance vers des tables de grande qualité à un prix resserré, comme constaté par Juliane Caspar, rédactrice en chef du Guide Michelin France. « Ce n'est pas un guide sage. Le talent de la cuisine française ne s'exprime pas seulement dans les 3 étoiles », indique-t-elle. « Ce millésime est très intéressant avec beaucoup de jeunes chefs qui se mettent à leur compte. Ce sont souvent de petits restaurants sans prétention ni argenterie et qui propose une cuisine de grande qualité. Je pense par exemple à Ludovic Ordas, Mon Rêve de Gosse à Cannes qui vient d'obtenir une étoile. L'autre tendance, c'est la réduction des additions comme chez Nicolas Nobis et son épouse, L'Eveil des Sens à Mayenne, avec un menu-carte 3 plats à 28 euros et un menu dégustation à 48 euros. »
Les Bib Gourmands
Les Bib Gourmand contre proposent un repas complet pour moins de 29 euros en province et 35 euros à Paris. « Nous avons 117 nouveaux Bib Gourmand, des petites adresses conviviales très recherchées par les clients. D'ailleurs, le Guide des Bonnes Petites Tables marche très bien : 25 000 exemplaires ont été vendus en 2010 », ajoute Julianne Caspar.

Quant au guide Michelin France, il s'est écoulé à 300.000 exemplaires en 2010. « Il a enregistré une très légère baisse par rapport à l'année précédente, mais dans le même temps nos applications iPhone et Nokia du guide avec les restaurants européens ont très bien marché et la sélection des établissements sur ViaMichelin est aussi très consultée », assure la patronne du guide France.

Le Printemps du guide Michelin 2011
Un millier de restaurateurs se sont inscrits pour participer au Printemps du Guide Michelin, du 21 mars au 21 juin. Les acheteurs du guide trouveront entre ses pages un pass (comme l'an dernier) pour deux personnes leur permettant de profiter d'offres spéciales menus à prix doux, tarifs préférentiels pour des cours de cuisine, visites de caves.


Laissez un commentaire