Andouille de Guéméné


Google+ buttonFacebook buttonTwitter button

Déjà au XVIIIème siècle, l'Andouille bretonne connaît un vif succès et fait partie des produits gastronomiques bretons. Durant l'entre-deux-guerres, elle est toujours appréciée, mais d'autres viennent la concurrencer : l'andouille de Carhaix et celle de Guémené. L'Andouille de Guémené apparaît, au fil des années, comme la digne héritière de l'ancienne et riche tradition charcutière bretonne.

La véritable Andouille de Guémené se différencie des autres par ces "chaudins" de porc, ou gros intestins, qui sont enroulés les uns sur les autres. Une fois préparés, ces chaudins sont enfilés dans la "baudruche" (sorte de poche) de boeuf. L'andouille est mise à sécher jusqu'à 9 mois, après avoir été fumée au bois de chêne ou de hêtre. La dernière étape avant l'obtention d'une andouille au goût unique est la lente cuisson dans un bouillon parfumé au foin.

credits photo : © Couet Ivan - A.F.Touch-cuisine