Escargots à l'Alsacienne

Escargots à l'Alsacienne
Google+ buttonFacebook buttonTwitter button
4.8/5 (1 votes)

Préparation :
Cuisson :
Total :

escargots à l'alsacienne pour 6 personnes

  1. 54 escargots cuits et leurs coquilles vides
  2. 30 gr de persil simple haché
  3. 1/4 de litre de Sylvaner
  4. 150 gr de beurre pommade(très mou)
  5. 2 anis étoilé écrasés en poudre
  6. quelques grains de cumin
  7. sel, poivre du moulin

Progression

1) Faites réduire votre Sylvaner de moitié puis ajoutez vos escargots. faites bouillir et égouttez en récupérant le vin que vous remettez a réduire jusqu'à qu'il n'en reste plus qu'une cuiller à soupe.
que vous déposerez-la dans un petit saladier.
2) Mixez 15 secondes les 150 gr de beurre mou (pommade) sel, poivre, persil haché, une prise de cumin, l'anis en poudre et la cuiller de vin blanc réduit puis débarrassez.
3) Mettez un peu de beurre au fond des coquilles puis les escargots et bouchez avec le reste du beurre.
4) Placez vos escargots dans un four très chaud 8 à 10 min.

un pur délice
vous pouvez même en faire d'avance et les garder au congélateur (-18°) 3 à 4 mois .
Reproductions strictement interdites sans autorisations © 2005-2018 A.F.Touch
credits photo : © Couet Ivan - A.F.Touch

Accord mets vin
Que boire avec un(e) Escargots à l'Alsacienne :

Voici une liste non exhaustive de vins que nous vous conseillons pour accompagner cette recette :

           

 


Les derniers commentaires sur la recette Escargots à l'Alsacienne

Répondre benix  2011-09-13

Je souhaiterai rntrer en contact avec le Chef Patrick Je suis le fils de Roger Lallemand

Répondre kathy  2009-03-21

Le maggi a le gout de l'ache des montagnes et d'habitude on utilise du pastis qui remplace l'anis étoilé

Répondre bernard  2008-12-09

Autant pour moi. J'ai confondu le potage Maggi avec le concentré de viande Liebig (Justus von Liebig 1803 – 1873) qui a effectivement inventé ce procédé à l'acide chlorhydrique. Il semble cependant que le produit Liebig soit un des ancêtres du Maggi (http://en.wikipedia.org/wiki/Bouillon_cube, http://en.wikipedia.org/wiki/Meat_extract). Je ne sait pas si ce procédé est encore utilisé mais quoi qu'il en soit, l'utilisation d'acide et de soude pour les retrouver en sel n'a rien de deshonorant.

auteur
Répondre chef patrick  2008-12-08

cher bernard hélas non le potage Maggi ne fut pas crée par Liebig mais par mr Julius Maggi aidé par son ami le docteur Schulter dans les années 1880* ils créerent ensemble un moulin a graines qui permettait de passer des légumes séchés. grace a ce procédé ils confectionnérent une farine afin que les ouvriers qui n'avaient pas les moyens de faire une soupe de légumes chaque jour puissent en faire une en ne rajoutant qu'un peu d'eau chaude. ce n'est que vers 1890 qu'ils se décidérent a créer l'AROME MAGGI faite a base d'extraits de viande Puis vers 1910 arriva la création du célébre Bouillon KUB . Jusqu' aujourd'hui cette société fut a la pointe de la création les bouillons de volailles ,de boeuf ,de pot au feu ,de légumes puis a base d'épices paella cuisine chinoise etc pour maintenant attaquer le marché des allégés en mettant sur le marché des bouillons dégraissés voila pourquoi le bouillon Maggi a été de tout temps une aide pour les ménagéres pressées non seulement alsaciennes mais sur toutes celles de notre territoire. voila voila c'est cela la magie de MAGGI(sourires) Chef Patrick PS) on retrouve tous les éléments dont je viens de vous entretenir dans les numéros du magazine Le Pot au Feu que je posséde datant de cette époque. Et puis quand même son utilisation n'est qu'une solution de repli non!!!!

Répondre Naudy  2008-12-08

Je précise : le "maggi" qui est le nom d'une plante aromatique ( ressemblant à l'aneth, mais pas au niveau goût), est utilisé, soit :frais quand c'est la saison,soit : sous forme liquide, dans un petit flacon, certe d'origine industrielle, mais il y a bien 50 ans que tout bon alsacien en a dans sa cuisine ...(à utiliser dans le bouillon de pot-au-feu, pour le coreser un peu, dans la vinaigrette, etc....)



Laissez un commentaire