Côtes d'agneau à la crème de brie

Côtes d'agneau à la crème de brie 4.8/5 (1 votes)
         
Préparation :
Cuisson :
Total :

Google+ buttonFacebook buttonTwitter button

côtes d'agneau et pommes de terre à la crème de brie pour 4 personnes

  • 4 côtes d'agneau dans le filet
  • 8 pommes de terre moyennes
  • pâte brisée ou feuilletée
  • crème fraîche épaisse 20 cl
  • maïzena
  • moutarde
  • curry
  • 1 morceau de brie de 150 g environ

Progression

c'est une recette que j'ai entièrement imaginée et que nous avons bien aimé et la sauce est trés bonne !

1/ faire cuire les pommes de terre dans l'eau bouillante, il faut qu'elles restent fermes pour ne pas s'écraser. enlever la peau, les évider légèrement et conserver la chair enlevée. mettre les pommes de terre et la chair préalablement écrasée de côté.
2/ prendre la pâte brisée ou feuilletée et y découper des cercles ou autre forme à votre convenance pour mettre en déco (moi j'ai fait ma pâte brisée)
3/ ensuite découper aussi des petits couvercles pour vos pommes de terre. piquer la pâte et mettre le tout à four chaud 180° pendant quelques minutes jusqu'à ce que vos découpes soient dorées.
4/ enlever la peau du brie et couper le fromage en morceaux.
préparer la sauce: délayer une grosse c à s de maïzena avec un peu d'eau, puis le mélanger à la crème fraîche. mettre sur feu doux et tout en remuant ajouter les morceaux de fromage, puis 1 c à c de moutarde et une pincée de curry en poudre et poivre et sel.
laisser cuire jusqu'à ce que la sauce ait pris de la consistance. prendre un peu de cette sauce et la mélanger avec la chair des pommes de terre écrasée, vérifier l'assaisonnement et remplir les pommes de terre de cette préparation. garder le reste de la sauce pour servir en accompagnement.
5/ entre temps vous aurez mis à cuire dans une poêle vos côtes d'agneau.

préparer chaque assiette avec une côte d'agneau, deux pommes de terre avec leur couvercle, votre découpe de pâte pour la déco et un peu de sauce et quelques brins de persil ou autre ( moi j'ai mis de la citronnelle car je n'avais rien d'autre sous la main) et servir avec la crème de brie bien chaude.

credits photo : ©patitifa-A.F.Touch

 

Asfaux
Le complément du chef patrick

Voici une recette marrante un peu hors normes et donc que les laisserais totalement à l'appréciation de nos visiteuses et visiteurs.


Les derniers commentaires sur la recette Côtes d'agneau à la crème de brie

Répondre jacquard  2009-09-20

Bonjours à tout le monde,étant pris par le temps et les ingrédients,j'ai accéléré la recette.Pour les PdT ok,par contre pour la sauce je l'ai fais tel quelle sauf que j'ai remplaçé le Brie par du Morbier de plus il me restait du riz Basmati du midi avec lequel j'ai fait des timbales avec des petits raviers.Tout le monde a apprécié,mais le curry est vraiment très facultatif sauf si on aime vraiment çà car cela gâche le gout du fromage.Sur le pourtour de l'assiette cela donne une touche de couleur très appétissant.

Répondre Marie  2007-12-02

merci pour votre commentaire mais j'ai imaginé cette recette avec ce que j'avais sous la main et au plus rapide.Nous n'étions que 2 et j'avais 2 côtes d'agneau, la raison pour laquelle j'ai fait cette recette d'autre part, la citonnelle était là juste pour la présentation et non pour parfumer Merci de vos conseils

auteur
Répondre Dubarry  2007-12-02

Commentaire de la recette de la page : [url]http://www.aftouch-cuisine.com/recette/cotes-d-agneau-a-la-creme-de-brie-521.htm[/url] Bonjour
Si vous aimez vraiment (et vous avez raison) l'alliance des pommes de terre fondantes et de la pâte croustillante, essayez plutôt une tourte feuilletée de pommes de terre (recette sur le site) comme on la fait dans le Bourbonnais ou dans le Berry : ce sera plus joli à l'oeil que des blafardes PdT de terre que l'on a toutes les chances de casser en les creusant après cuisson à l'eau (si vous aimez les PdT creusées cuites puis farcies, faites-les cuire non éplucheées, enveloppées dans du papier d'alu, au four et sans eau naturellement : la chair sera moelleuse mais concentrée et assez sèche pour être ensuite travaillée avec d'autres ingrédients)et surtout plus goûteux car la crème va nourrir ces PtT alors que la crème juste épaissie de maîzena n'aura jamais la consistance et la concentration de parfums d'une crème réduite par cuisson. Et puis dans une tourte, vous aurez une alliance naturelle du croustillant de la pâte et du moelleux des PdT qui auront concentré les délicats parfums - puisque cuites à l'étouffée - des PdT et des herbes réellement choisies à l'avance).
L'alliance des PdT, du feuilletage et de l'agneau est formidable, vous avez raison, alors pourquoi ne pas rôtir, si vous êtes 4, une petite selle d'agneau, fréquemment arrosée de son jus : vous pourrez en détendre les chairs par repos du rôti et récupérer le jus parfumé résultat de ce repos : vous pouvez (chut !) mettre une cuillérée de ce jus sur vos PdT au moment de les déguster avec un petit morceau de feuilletage. Vous pouvez aussi cuire des gousses d'ail jeunes en chemise autour du rôti, en extraire et en presser ensuite la chair et l'incorporer à la crème dont vous allez nourrir les PdT.
Vous semblez aimer les herbes et aromates exotiques : essayez de parfumer (avec doigté) la crème que vous verserez dans la tourte plutôt que d'utiliser de la citronnelle crue qui ne diffuse son parfum que dans des bouillons. Vous pouvez aussi (il y a des querelles de chapelles à ce sujet) ajouter un peu d'herbes fraiches bien choisies à vos Pdt pour la cuisson en tourte.

Laissez un commentaire